Lettre à M. Burney et Fragment d’observations sur l’Alceste italien de M. le chevalier Gluck

C’est à la demande du compositeur, qui lui en avait confié la partition probablement au début de l’année 1774, que Rousseau rédigea à la fin de sa vie ses observations sur l’Alceste italien. Il en fit une mise au propre alors même qu’il ne disposait plus de cette partition, dont Gluck avait repris possession, et en envoya le texte à l’historien anglais Charles Burney, à la suite d’une lettre dans laquelle il soumettait à son correspondant certaines des conceptions fondatrices de sa pensée sur l’art musical. On s’accorde à penser aujourd’hui que la Lettre, sans doute rédigée en 1776 (postérieurement à la création parisienne de l’Alceste français, le 23 avril), fut expédiée en octobre 1777. La Bibliothèque universitaire et publique de Neuchâtel (Suisse) conserve, sous les cotes MsR 64 et MsR 65, les manuscrits ayant servi à l’établissement du texte (Lettre et Fragment) publié dans l’« Édition thématique du tricentenaire » parue en 2012 aux éditions Slatkine - Champion, sous la responsabilité scientifique de Alain Cernuschi. Sur les circonstances de rédaction des deux textes, et l’établissement du manuscrit mis au propre, voir l’introduction de ce dernier (p. 595-605). Les références de pagination utilisées ci-dessous sont celles de cette édition genevoise.

... lire la suite 
genreEssaiLettre
languefrançais
date1777
description matérielle et bibliographique

La Bibliothèque universitaire et publique de Neuchâtel (Suisse) conserve, sous les cotes MsR 64 et MsR 65, les manuscrits ayant servi à l’établissement du texte (Lettre et Fragment) publié dans l’« Édition thématique du tricentenaire » parue en 2012 aux éditions Slatkine - Champion.

compositeur