Claude Debussy (1862-1918)

Au talent d’être le compositeur de génie que l’on sait, Debussy a joint celui d’être un remarquable écrivain, que ce soit dans ses écrits critiques ou dans ses lettres. Autodidacte, il fut un lecteur avide et curieux de littérature, de poésie, d’histoire ou de philosophie. Sa formation hétéroclite et l’éclectisme de ses goûts donnent à ses textes une saveur où se mêlent, dans un style inimitable, un sens inné de la formule et une fine ironie. Avant de s’essayer à l’art de la critique musicale, il a écrit les poèmes des quatre Proses lyriques et a prolongé cette expérience avec cinq Nuits blanches, dont seules deux voient le jour. Il s’était également adonné à l’écriture de pièces de théâtre avec son ami René Peter. Il avait même projeté de publier un article dès 1893, intitulé De l’inutilité du wagnérisme. Par comparaison avec les carrières de critique de Paul Dukas, d’Alfred Bruneau ou de Gabriel Fauré, celle de Debussy se déroule de manière assez brève et discontinue : d’avril à décembre 1901 à La Revue blanche ; de janvier à juin 1903 au Gil Blas ; de novembre 1912 à mai 1913 et de novembre 1913 à mars 1914 à la Revue musicale S.I.M. À cela, il faut ajouter quelques contributions ponctuelles, notamment à Musica et au Figaro, ainsi qu’une série d’interviews pour des journaux français ou étrangers.

... lire la suite 
prénomClaude
nomDebussy
année de naissance1862
année de décès1918
identique àhttp://data.bnf.fr/13893072/claude_debussy/

Publications (63)

63 résultats

 

63 résultats